De l’extase ou du vide, entre dissolution et disparition

Je lis un article(1) qui traite de « l’expérience d’une triple dissolution : de l’espace, du temps et du corps ; disparition du sujet, donc, comme jouissance ou extase du vide » dans le récit Un homme qui dort de George Pérec. J’ai moi aussi lu ce livre, et je me demande, avec inquiétude, comment on peut bien jouir … Continue reading De l’extase ou du vide, entre dissolution et disparition

Advertisements

Mythe (Mykalle Bienlinski et Sophie Devirieux)

Je suis allée à Mythe de Mykalle Bielinski et Sophie Devirieux. Je me suis pulvérisée. J’y suis encore. *** Tout commence par un récit de mort et de râles. Des chants de femmes naissent, puis s’élèvent avec force, remplissant l’espace d’harmonies puissantes. Transpercée par le maelstrom des chants, je me dissous bientôt en mille aiguilles … Continue reading Mythe (Mykalle Bienlinski et Sophie Devirieux)

De survivre à vivre – à sur-vivre

  Plus j'essaie de survivre et, éventuellement, de parvenir à un «vivre» qui soit le moindrement agréable ou significatif, plus je suis convaincue que cela doit passer par la production ou, dit autrement (dans un langage non-capitaliste), par l’aménagement ou la création d'un surplus: surplus de vitalité (par le sport, le sexe, le rire, un … Continue reading De survivre à vivre – à sur-vivre

Le vaisseau Nelson: petit essai de poétique du genre

Les Argonautes, un livre de Maggie Nelson paru en 2015, a été récemment traduit de l'américain vers le québécois aux éditions Triptyque par un diplômé de mon département de littérature, Jean-Michel Théroux, ce qui n'a pas manqué de piquer ma curiosité. (1) Unique en son genre, mariant auto-theory et non-fiction, ce livre est un pur … Continue reading Le vaisseau Nelson: petit essai de poétique du genre

Extérieur nuit (forêt)

J’aimerais savoir si j’ai tel livre de Lispector à la maison - je m’imagine appeler - personne ne m’y attend que je pourrais interroger. La solitude est sans demeure, elle se déplace avec le corps d’un lieu à l’autre. Mon corps sans ancrage. Mes livres seuls m’espèrent. *** Les grillons les oiseaux les grenouilles le … Continue reading Extérieur nuit (forêt)